Archives pour la catégorie maman M

re-naissance

Je suis re-née.

Il y a quelques semaines.

Une révélation.

Une vraie.

Celle qui vous change la Vie, qui vous reconnecte à votre moi profond.

J’ai eu la chance de la vivre, pour de vrai, avec un livre.

Ce livre a fait venir à ma conscience ce que me criait une petite voie intèrieure depuis que j’avais commencé un pénible -mais necessaire et finalement vital- cheminement intèrieur.

Tant de personnes, tant d’évennements, tant de lectures,de rencontres, m’ont guidé vers cette révélation que je ne pourrais toutes les citer.

Je vais me contenter de vous parler de CE livre:

Blessures de femmes , Une approche médicale et symbolique des maux féminins Rüdiger Dahlke, Margit Dahlke, Volker Zahn, Francoise Périgaut

 

Pour moi qui souffrait d’endométriose depuis tant d’années, au point que fin 2008 planait sur moi l’épée de l’hysterectomie, j’ai senti comme une urgence à prendre le problème à bras le corps.

Une amie m’a guidée vers ce livre, j’ai un peu tergiversé, puis je l’ai commandé.

Lorsqu’il est arrivé j’ai consulté l’index, trouvé endométriose.

J’ai lu.

Plusieurs fois.

Puis j’ai regardé le nom des auteurs, me demandant s’ils me connaisaient.

Tellement c’était moi qu’ils décrivaient…

La prise de conscience a été brutale, mais non douloureuse.

Juste des mots, enfin mis sur ce que je savais depuis longtemps.

Je suis plus légère, là d’un coup ,dans ma salle de bains ou je me suis installée pour regarder ce livre (mon livre…).

Quelque chose vient de s’enlever des mes épaules.

Quelque chose qui y pesait depuis si longtemps.(toujours?)

La culpabilité.

Et au délà le sentiment de devoir toujours faire mieux, faire plus, JUSTIFIER de ma sur-vie, montrer aux autres (et à moi-même) que je méritais de vivre.

Comme si le fait d’être differente me rendait moins digne de vivre…

Peut-être parce que personne ne m’avait jamais dit le contraire…

Epuisée.

J’étais épuisée de toujours donner plus, toujours tenter d’être à la hauteur(de quoi?), essayer juste d’atteindre la perfection…

Et bien sur c’était le contraire qui me tombait dessus…

Et  d’un coup, j’ai senti cette chape de plomb s’envoler…

J’ai pu être moi, et plus seulement la mère de…le femme de …la rigolote, l’intello, l’infirmière…

Juste moi.

Une personne comme une autre, avec ses défauts,ses qualités, sa raison d’être.

Aussi necessaire sur cette terre que n’importe qui, sans avoir à remuer ciel et terre pour cela…

Une mère qui n’a pas besoin de toujours essayer d’en faire plus, de faire mieux, pour être reconnue comme telle.

Je me suis regardée dans la glace et je me suis à peine reconnue.

J’ai regardé celle que je n’étais plu, celle qui s’éloignait de moi, celle qui souffrait dans son corps, dans sa féminité, dans sa représentation.

Et j’ai décidé que plus jamais.

J’ai décidé de m’aimer.

J’ai décidé que j’avais le droit.

Le droit à tout.

Moi qui ne m’étais jusqu’alors reconnue que des devoirs.

Le droit d’être aimée.

Par moi-même en premier.

Le droit d’avoir raison, d’avoir tort, d’avoir mal, d’être heureuse, de rire ,de pleurer, de ressentir sans me poser plus de questions.

Alors j’ai senti la carapace s’effriter autour de moi,tomber à terre sans un bruit et je me suis sentie la même mais differente, emplie d’une force qui ne devait rien à la rage, mais tout à la conscience de mon humanité.

Et de puis je profite.

De la vie, du soleil sur mon dos, de la caresse de mon chat sur mes genous, du rire de mes enfants, du désir de mon mari, et tout le reste s’en est allé avec la souffrance et la culpabilité, la tristesse, le remord, les regrets, la fatigue et la douleur.

Enfin.

 

 

la fille qui lisait Twilight

Et oui, en ce moment je dévore les 4 tomes de Twilight, ce qui donne lieu à certaines réactions assez comiques de ma part:

 

-En passant dans un couloir mal éclairé du Lycée je vois une forme sombre avancer vers moi…j’ai tout de suite pensé qu’un vampire allait me sauter dessusemoticone ! ça n’était qu’un prof de math (la difference est mince me direz-vousemoticone) qui venait me faire la bise!

-papa M me tournant autour d’une manière qui ne laisse pas place au doute ,je lui suggère: « fais le vampire! » Embarasse

-en jouant au scrabble avec tite M ,j’ai réussi à placer les mots « sang » et  » dent » emoticone

-menacant papa M qui rechignait à débarasser la table « si tu ne débarasses pas tout de suite, je te mord jusqu’au sang »emoticone (ceci dit c’est efficace, il a débarassé!!!)

 

Bref, j’ai bientot achevé le tome 4, je crois qu’il est temps!emoticone

c’est grave Docteur?

Depuis que Horatio a été castré, chaque fois que j’en parle à quelqu’un, systématiquement, au lieu de dire « vétérinaire » je dis « pédiatre »…

emoticoneemoticone

Non, je ne l’aime pas ce petit chat…emoticone

à ne pas jeter…

Maman M est affublée d’un papa M pas jeteur pour deux sous…

Mais alors là pas du tout du tout…

A tel point que maman M en est tristement réduite à jeter derrière son dos (et bien entendu il ne remarque rien…)

 

J’ai récement cru comprendre que maman M n’est pas la seule à avoir ce genre de souci (oui Mel c’est à toi que je pense!!!)

 

Voici donc quelques recettes de base avec un mari pas jeteur du tout du tout:

 

-ne pas faire de sentimentalisme (sinon on devient comme lui!)

-TOUJOURS agir dans son dos! toujours! on ne peut pas prévoir comment va réagir un homme lorsqu’on est sur le point de jeter l’ignoble l’adorable maquette de la tour Eiffel en cure dent qu’il a réalisé l’hiver de ses 15 ans.

-être d’une totale mauvaise foi,doublée d’une malhonnêteté qui inspirerait le plus grand respect à nombre de politiciens (que je ne citerais pas pour de tristes raisons de risque de proces en diffamation, mais cela me brule les lèvres): « ah non on n’a pas vu recemment la maquette en cure dent de la tour Eiffel qu’il a réalisé l’hiver de ses 15 ans (devait cailler cet hiver là…),d’ailleurs comme on aimerait l’admirer à nouveau… » alors qu’on sait parfaitement qu’à l’heure qu’il est elle pourrit dans une décharge…

-ne pas hésiter dans certains cas extrèmes à user (avec parcimonie) de menaces,voire de chantage, c’est ainsi que maman M a réussi à obliger papa M à jetter toutes les vieilles bouteilles en plastique vides qui encombraient le garage (mais chérie c’est pour faire des pièges à guèpes!! jette ou je te les fait avaler par les trous de nez jusqu’à la dernière a répondu maman M.Il a jeté.)

-montrer l’exemple.Et c’est probablement là que c’est le plus dur.Bien entendu maman M SAIT que OUI elle a BESOIN de ses 5 passoires et ses 7 verres doseurs pour cuisiner.Mais papa M ne la croit pas.Elle va donc y mettre du sien et donnerUNE passoire et UN verre doseur(oui faut pas exagérer hein) au secours catholique.

-savoir tromper l’ennemi, et faire semblant de chercher avidement ce que l’on a jeté la veille.

- ne pas hésiter à accuser le chat-les enfants-la femme de ménage-le fantome (oui le fantome) voire le mari lui même (mais attention là c’est du grand art, à réserver aux femmes de mari pas jeteur du tout du tout confirmées) des dernières disparitions inexpliquées…

 

Il ne reste plus à maman M qu’à espérer que papa M ne viendra pas plus souvent que d’habitude (c’est à dire jamais) sur ce blog.

Dans le cas contraire, si je ne donne pas de mes nouvelles dans les 48h00,appelez la police.

 

immense (b)honneur

Ma petite cousine (je dis toujours petite même si elle est plus grande que moi et vient d’avoir 28 ansemoticone,y’a des réflexes comme ça hein!), va se marier cet été.

 

Elle me fait l’immense joie de me demander de lire la Prière Universelle à l’Eglise!

 

Voivi le texte en question:

 

 

 

Prière universelle : lu par Virginie

Refrain « Ô Seigneur en ce jour, écoute nos prières »

Pour ces jeunes mariés présents devant ton assemblée,

pour qu’ils soient heureux ensemble dans le bonheur et les épreuves ;

qu’ils aient la joie d’avoir des enfants et puissent les élever dans le bonheur et

l’unité, nous te prions, Seigneur.

Pour ceux qui ont aidé Ingrid et Jean-Michel depuis leur enfance jusqu’à ce jour,

pour leurs familles et leurs amis, présents ou non en ce jour,

nous te prions, Seigneur.

Pour les membres de nos familles, qui ont quitté cette vie, et pour tous les

défunts, nous te prions, Seigneur.

Pour toute la communauté Chrétienne et pour tous les peuples

qu’ils connaissent la paix et la liberté, qu’ils grandissent dans ton Amour,

nous te prions, Seigneur.

Je vais m’entrainer pour lire d’une voix douce, claire, posée, intelligible, et surtout pas trop rapide! euh….je commence tout de suite!!!!

nouveau look!!!

maman M renouvelle la page d’acceuil de son blog!

Vous l’aurez compris elle aime les coquelicots!!!

Voici la photo « en entier »!

photo179671.jpg

 

la symbolique du coquelicot est « l’ardeur fragile »…

 

 

 

euh…pif!!!!!!

  • N’importe qui possédant un blog peut participer
  • Les 3 premières personnes qui laisseront un message sur ce post recevront un petit quelque chose fait par moi. Votre petite surprise arrivera dans les 365 jours…
  • En échange, vous devez faire la même promesse sur votre blog (d’où le « payer à l’avance ») et votre petit cadeau arrivera seulement si vous tenez parole ….
  • Il faut mettre le lien de la personne qui vous a piffée

Merci Béné!!!! (http://benedictedejemel.canalblog.com/)

 

1 an de plus au compteur

Hier maman M a eu 33 ans.

Bien décidée à ne pas grincer des dents, mais à profiter au maximum de la Vie qui peut être, lorsqu’elle l’a décidée (mais on peut quand même l’y aider aussi) ,si belle…

Maman M a reçu de son tit mari et de ses enfants un magnifique rosier emoticone

Et plein de bisous et de calins, de beaux dessins également, celui de rikiki représentant maman M  hersel « dans un jardin de fleurs » dixit le rikiki, qui connait bien sa maman!Tite M a parsemé sa lettre de coeurs et de mots doux.

Gatée maman M.

Elle espère juste que cette anée- 33 ans, l’age du christ, ne lui dit rien qui vaille!- sera parsemée de plus de bonheur que d’embuches!!!

Pour les gourmands et gourmandes , maman M a fait son gateau elle-même et c’était une tarte au citron, sublimissime!!!emoticone

bilan

1972: je ne suis pas née, c’est l’année ou mes parents se marient.Je ne suis encore qu’un vague projet…

1977:j’ai 2 ans.Ma naissance a été terrible, je suis née lourdement handicapée (il me manque la jambe droite, main droite malformée, souffle au coeur) et de trés faible poids.J’ai passé 3 mois et demi en couveuse.Ma mère a eu une césarienne en urgence (siège + éclampsie), 3 jours aprés elle a eu une embolie pulmonaire, 3 jours de coma, longues semaines de convalescence.Elle m’a vue pour la 1° fois lorsque j’avais 1 mois, m’a pris dans ses bras le jour de ma sortie, donc à plus de 3 mois.Ni elle ni moi ne nous remettrons jamais de ces premiers mois, de cette absence ,de cette culpabilité.Notre relation en restera à la sidération de sa part, à l’incompréhension de mon coté.

Je suis rentrée à l’école le jour de mes 2 ans;je m’en sors bien de l’avis de tous, appareillée à 12 mois j’ai marché à 15.De 12 à 18 mois je suis allée en pouponnière médicale ou j’ai appris à marcher, ou j’ai aussi et surtout appris à m’endurcir.

L’école me plait dans la mesure ou cela me permet de sortir du cocon familial étouffant, mais les relations humaines sont plus difficiles, je me sens différente.C’est là que j’apprend l’agressivité, la réplique, la succeptibilité.C’est là que j’apprend à ne pas montrer ma peine et ma souffrance, à supporter les moqueries.Je n’y suis pas heureuse mais je fais comme si.

1982: J’ai 7 ans.Je suis en CP, j’ai appris trés vite à lire: ça va me sauver la vie.J’ai des copines, mais je les aime plus qu’elles ne m’aiment.Je suis souvent mise à l’eccart, je me sens toujours differente.Ma mère ne me supporte pas, je cherche de l’amour, je trouve de la froideur.Heureusement mes grands-mères sont là, elles ont été mon pilier de résilience.

1987: j’ai 12 ans.Je suis au collège.Je n’y suis toujours pas bien, toujours ce sentiment de ne pas être sur le même longueur que les autres.J’y ai des copines tout de même ,je suis bonne élève.Je me réfugie dans la lecture.

1992:J’ai 17 ans.Je suis au Lycée.Je vais mieux, j’ai appris à m’affirmer, j’ai des trés bonnes « vraies » amies, j’ai réussis à prendre un peu de distance affective avec mes parents, ce qui me permet d’analyser leur comportement.L’année prochaine, j’aurai une petite demi soeur.Je l’attend avec impatience.

1997:J’ai 22 ans. Je suis devenue infirmière, je suis à l’école de puériculture.L’an dernier j’ai rencontré l’homme que j’épouse le 8 octobre 1997.J’ai désormais 2 demi-soeurs, et une filleule née le 30 novembre 1997.

2002:J’ai 27 ans.Ma fille est née le 15 mars 1999, un immense bonheur hélas gaché par un accouchement effroyable et un allaitement sciement fusillé par le personnel de la maternité.Mais mon enfant et moi avons une merveilleuse relation,que rien n’entache.

Ma 2° fille est partie sans être née, le 14 mars 2002.Ma souffrance porte un nom qui tient en 3 lettres: I.MG.

Depuis 2000 je suis infirmière scolaire, un travail ou je me plais énormément, j’ai le sentiment fort d’aider vraiment les élèves.

2007: J’ai 32 ans.J’ai eu un petit garçon le 30 septembre 2003, l’accouchement fut magnifique, mais pour cela il m’a fallu affronter un personnel médical quasi franchement hostile, mais j’ai appris à garder la tête haute et à imposer mes choix.

L’année dernière mon mari et moi avons acheté une maison, cette aventure a parfois mis notre couple en danger pour finir par nous souder davantage.Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

J’ai beaucoup évolué dans mon cheminement intèrieur, tendant vers un naturel de tous les moments, nous mangeons bios, je cuisine beaucoup pour éviter d’acheter du chimique.

2012:J’ai 37 ans.Depuis un an nous sommes partis vivre en Lozère ou je travaille désormais en tant que thérapeute, spécialisée en sophrologie et en Fleurs de Bach.Nous retapons une vieille ferme.Nous avons des chiens, des poules, des chats et allons acheter une chèvre.Notre cheminement nous a mené vers là,nous pratiquons la simplicité volontaire, nous tendons au maximum à l’autarcie.Nos enfants grandissent, ils aiment eux aussi cette vie simple et naturelle.Ils ont des amis qui nous rendent souvent visite et ma plus grande fierté est de les entendre nous envier.

Dans quelques semaines je mettrais au monde notre 4° enfant, nous prévoyons que la naissance se passe chez nous,juste mon mari et moi, nos enfants tout prét.Je me sens prète à donner à ce bébé la naissance à laquelle il a droit.Je suis en paix avec moi-même,enfin.

un tag que maman M reprend à son compte

                         1/le principal trait de mon caractère:le dynamisme

               2/ la qualité que je désire chez un homme: la gentillesse

3/la qualité que je préfère chez une femme: la tolérance

4/mon principal défaut: la colère

5/ma principale qualité: l’empathie

6/mon occupation préférée: lire

7/le plat qui me met l’eau à la bouche: les pâtes!

8/mes mots favoris: multicolore,abyssal,partage, rève, accomplir

9/ce que je déteste par dessus tout: la dictature, l’inertie

10/mon rêve:  changer le monde (oui rien que ça)

123


hajar07 |
vole mon coeur vers la lumière |
Une famille pas comme les a... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Monde de Dorian
| latribudelange
| Arbre Généalogique de la fa...